logo

Oyez, Oyez, brave gens, fans du Disco, que vous l’ayez connu dans son heure de gloire ou que vous soyez nostalgiques d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.

 

Le Disco est de retour !

Certes, les braises étaient encore chaudes, entretenues par quelque soirée Disco, par des playlists qui n’oubliaient jamais l’apport indéniable des Sister Sledge, Tina Turner, Bee Gees, Donna Summer et autres évangélistes des dance-floor aux carrés lumineux et aux boules à facettes. Evidemment, une musique « née pour être vivante« , entretenue comme une vieille Ferrari  qui aurait appartenu à Alain Delon et que l’on ressortirait d’un garage sous les yeux ébahis de ses admirateurs … ne pouvait que ressusciter.

Les Sister Sledge, avec un gimmick samplé,  par Will Smith – entre autres.

Il a suffi d’un souffle, d’un retour, du come back d’un rythme de guitare et d’un nom (re)-mis en lumière par le duo casqué des Daft Punk pour que le pape du Disco sente sa gratte le démanger. Nile Rodgers nous revient avec Chic, oui, vous avez bien entendu, avec Chic. Et Nile de se trouver lucky !

Bon ok, chic, c’est lui. Mais surtout, peut-on parler d’un retour, lui qui a fait chanter, dans un improbable éclectisme de Nougaro à Madonna ou INXS en passant par Sheila, Duran Duran et David Bowie, et dernièrement, Pharell Williams qui louait sa voix aux Daft Punk  ?

La BBC a conscré un magnifique reportage à Nile Rodgers :

Indéniablement le bougre ne nous a jamais quitté, et pourtant il revient…

Je ne serais pas complet si je ne vous annonçais pas, aussi le retour d’un de l’Adn des Daft Punk : Giorgio Moroder…

Tiens, ce nom ne vous dit rien, soit que vous affichiez peu de kilomètres à votre compteur Dance Floor, soit que les années 80 ne vous semblent être qu’une vieille chimère sentant la naphtaline, essentiellement évoquée par de vieux réacs qui pensent que c’était mieux avant. Ou alors, vous ne vous aventurez pas derrière le rideau qui entoure les artistes d’aujourd’hui, souvent produit par des artistes d’hier, comme on vient de le voir. Alors, écoutez ceci :

Vous me direz … « Oui, bon, ben alors, c’est Kylie Minogue …  »   Ok, mais la curiosité ne vous titille pas ? Dans l’ombre de cette production : Girogio Moroder. Celui qui se qualifie lui-même de « plus vieux DJ au Monde » se cache derrière cette production d’aujourd’hui.

Vous avez forcément entendu au moins une composition de cet avant-gardiste électro-pop, ne fut-ce qu’avec des films comme Midnight eEpress ou encore Scarface

Mais parmi sa production sans conteste la plus connue – puisqu’on parle de Disco et que je vous reparlerai encore de Giorgio Moroder – figure sans conteste ceci :