Il est des rencontres improbables, des flash-backs étonnants, comme ce jour, à quelques pas de la porte de Brandebourg, où j’ai croisé Mario et son frère