Infos Google restaurateursJ’avais déjà évoqué dans l’hebdomadaire Marianne comment Google avait systématiquement transformé en page Google+ les informations déposées sur Google Map qui avait référencé leur entreprise (Google triche-t-il ?).

Google+ a évolué et certains dysfonctionnements ont été réglés depuis. Pas tous, j’y reviendrai dans un prochain post-vidéo.

J’ai également abordé les démarches de Google vers le commerce de proximité, probablement encore peu présent dans les outils de promotion proposés par le premier moteur de recherche sur internet.

Dans cette optique, ce que peu de restaurateurs savent, c’est que les heures lors desquelles on constate un pic de fréquentation de leur établissement sont également signalées par Google.

Sur quelle base ? … la réponse sur base – semble-t-il des consultations géolocalisées dans les dits établissements.

C’est un peu court …mettons ces infos au conditionnel !

D’abord parce qu’il faudrait avoir des échantillons représentatifs pour émettre ce genre d’avis. Ensuite parce que la fréquentation des plus branchés n’est pas celle de ceux qui le sont moins.

[mks_toggle title= »Exemple fictif : » state= »open »]Le café brasserie « la bonne assiette » accueille de nombreux jeunes. Sa terrasse fait d’ailleurs – en été – les beaux jours des geeks de l’école supérieure voisine. Mais le soir, la salle « resto » de l’établissement accueille de vieux rondouillards bien moins connectés… voilà des éléments sur lesquels Google va se baser[/mks_toggle]

 

D’autant que ceci peu avoir un impact néfaste sur la clientèle qui se montrera frileuse de fréquenter un restaurant bondé voire qui – prenant ces informations « pour argent comptant » – pourrait choisir un autre établissement sur base des résultats obtenus.

Un bon conseil donc : vérifiez les informations que Google diffuse à propos de votre établissement – qui peuvent être corrigées et, par la même occasion, vérifiez les avis que Google permet d’émettre sur votre assiette.

 

Tags

| | | | | | | | | | |