Vous avez probablement déjà entendu cette célèbre phrase d’Andy Warhol qui prédisait à tout un chacun « 15 minutes de célébrité » ou « un quart d’heure de célébrité » (« 15 minutes of fame » en anglais). Cette  expression, que beaucoup de gens croient avoir été inventée par l’artiste américain Andy Warhol, pointait la célébrité éphémère que pouvaient procurer les médias de masse.

Cette affirmation apparaît pour la première fois dans le catalogue d’une exposition à Stockholm en 1968. Un an avant la diffusion historique des premiers pas de l’homme sur la lune et 4 ans avant le scandale du Watergate qui consacra la Presse comme le quatrième pouvoir.L’artiste aurait ainsi voulu pointer la puissance des médias et la capacité à donner trop d’importance ou à créer des gloires éphémères.

A l’époque, on était bien loin de se douter que la télévision fabriquerait sa propre matière première, comme on le voit avec des émissions comme “The Voice”, « Le Loft » et autre “Star Academy” …

Quant à la déferlante numérique, les canaux comme youtube,instagram,Facebook et Snapchat, je ne pense pas que même Warhol – tout génie qu’il fût – pouvait envisager l’impact et l’engouement de ces nouveaux médias.

Ce qui a fait mentir Warhol, c’est clairement que nous sommes passés de médias de masse à une masse de médias. Cliquez pour tweeter

Pour les professionnels du métier, tout ceci nous semble clair : au catalogue des forces en présence, il nous semble toujours aisé de faire le bon choix. Nous en parlons comme des marketers, à renfort d’anglicismes ou de néologismes.

Le petit commerçant, l’entrepreneur à la barre de son entreprise est souvent perdu face aux démarches des uns, aux propositions des autres. Si trop d’info tue l’info, choisir le bon moyen de communication s’avère aujourd’hui une vraie gageure. Et, bien loin de permettre à chacun de trouver son quart d’heure de gloire, le méandre des réseaux sociaux, de leurs algorithmes et la communication croisée off-line/online donnent le tournis à ceux dont le métier est ailleurs.

La prolifération des moyens de communication a surtout créé des erreurs de communication. Non pas par maladresse mais souvent par un manque d’information. Cliquez pour tweeter

Je vais donc partager sur mon blog quelques trucs et astuces, voire parfois, certains fondamentaux  en matière de marketing et de communication. Si pour certains la matière paraîtra déjà bien connue, j’espère que ces billets permettront d’éclairer les autres voire de sensibiliser à l’information et à la pédagogie que nécessite encore certains outils numériques réputés bien connus de tous.