Nous sommes tous des Gérard

Houla, Depardiou a franchi le rubicon, mais dans le bon sens, enfin, ça dépend pour qui … à voir la Presse française et la classe politique se déchaîner sur leur gloire nationale, on se rend compte qu’on est bien peu de chose…
On n’est même plus dans le schéma de la Fontaine «selon que vous soyez puissant ou misérable...», non, c’est bien pire que ça.

Nous aimerions, nous citoyens, utiliser les mêmes ficelles que Microsoft, Starbucks, Ryanair, Airbus ou Renault, nous aimerions utiliser, nous aussi ces latitudes que l’Union Européenne, ses pays et ses dirigeants laissent aux entreprises.Nous aimerions tous être des Gérard…

Replaçons les choses dans leur contexte.

L’union européenne, et ses pays membres, et donc ses politiques ont décidé de ramener, à court terme (car, oui, à l’aune de la crise financière que nous avons connu, et à l’échelle économique, c’est du court terme) les déficits budgétaires de tous ses états membres à une proportion plus raisonnable.
rien à redire sur l’objectif mais sur le timing, il y a de quoi se poser des questions car, en clair, l’Union Européenne s’est auto-programmé sa propre récession.
Petite illustration : si une chimio-thérapie est nécessaire à un malade, si le diagnostique et incontestable, administrer le traitement trop vite ou trop fort risque de faire plus de tort que de bien au patient, et le médecin, en bon intelligence, adaptera le traitement.

Dans une zone euro au recul de croissance programmé par ses gouvernements, normal que la consommation chute et normal que les entreprises délocalisent encore plus.

Oui, encore plus, car elles n’ont pas attendu la récession programmée pour délocaliser, ni même la crise financière de 2008, n’ont, les entreprises ont délocalisé bien plus tôt. regardez Renault, entreprise française, participée par l’Etat français, il y a belle lurette qu’elle produit des Dacia en Roumanie.

L’Europe, d’ailleurs, qui était, à la base un grand marché commun et qui est devenu un grand marché couvert, délocalise également la fabrication de ses airbus. Ceux qui sont vendus à la Chine sont fabriqués en Chine et quand Décathlon veut ouvrir 1000 magasins en Chine, la condition sine qua non est d’acheter chinois.

Les dirigeants français sont donc bien mal placés pour reprocher à Depardieu un exil qu’ils organisent eux-même dans d’autre domaines.

Et voici Hollande qui se rabat sur les traités entre la France et la Belgique… amusant, quand on sait combien de belges sont «réfugiés» à Monaco, Principauté qui -elle-même – à un accord avec … la République française.

Peut-être François Hollande va-t-il découvrir que Carlos Ghosn, le patron de Renault, délocalise à tour de bras, ou que Airbus va enfin arrêter de construire en Chine des avions qui ne sont pas destinés à ce pays.

Plus globalement, nous sommes tous des Gérard… Nous aimerions tous aller acheter notre lessive en Allemagne, puisque l’Europe le permet, et qu’elle y est moins chère, nous aimerions tous pouvoir prendre une assurance en France, immatriculer notre véhicule au Luxembourg, acheter des alcools à Andorre et déposer de l’argent au Lichtenstein…

Nous aimerions, nous citoyens, utiliser les mêmes ficelles que Microsoft, Starbucks, Ryanair, Airbus ou Renault, nous aimerions utiliser, nous aussi ces latitudes que l’Union Européenne, ses pays et ses dirigeants laissent aux entreprises.
Nous aimerions tous être des Gérard…

Quand la production de richesse prend les voiles et que l’on compte sur ceux qui restent pour prendre en charge le manque à gagner, ce n’est pas tant de voir l’exil d’un Depardieu qui est regrettable, c’est que nous ne soyons pas plus nombreux à avoir les moyens de le faire.

En cela, il est facile d’amplifier les nuages de fumée … quelle veine d’avoir une star qui déménage maintenant, en pleine actu, des années après les Delon, Hallyday … tiens, Noah, il est revenu ? Ainsi, on peut masquer une vérité récurrente : on s’attaque aux effets bien plus qu’aux causes. Et ça, c’est encore plus regrettable, c’est même – comme le dirait Jean-Marc Ayrault – minable.

Tags

| | | | | | | | |