On l’oublie trop souvent mais notre pays est – proportionnellement à sa taille, un des premiers exportateurs d’eau au monde.

Source d'eau pure : les fagnes

les fagnes, à l’est de la Belgique

Les fagnes constituent effectivement un filtre qui alimente notamment Spa pour lui permettre d’embouteiller des millions d’ambassadrices.

Les fagnes, leur importance biologique est indéniable.

L’unicité du paysage a permis de tracer les contours d’un parc naturel qui vise à protéger cet espace unique.

Les activités sont limitées dans cet écrin naturel, à préserver impérativement. 45 et quelques kilomètres carré où l’on retrouve une faune et une flore exceptionnelle récemment mis à mal par des incendies. Ces incendies sont d’autant pus particuliers que, une fois éteints en surface, ils peuvent se propager dans le sol. En effet, les tourbières qui constituent la fagne constituent une matière propice à filtrer l’eau, certes, mais une fois sec c’est aussi un combustible surprenant. A un point tel que, jadis, les habitants de la région se chauffaient avec des briquettes de tourbes qu’ils avaient préalablement laissé sécher.

Si les hautes fagnes ont cette configuration si particulière, elles le doivent d’abord au volume de précipitations que connaît la région : plus de 1.400 mm de pluie par an. Et pour cause, le plateau fagnard est le premier obstacle que rencontrent les vents atlantiques dominant, on trouve d’ailleurs dans la région le signal de Botrange, point culminant de la Belgique avec ses 694 mètres, qui se situe sur le territoire de la commune de Waimes. A un jet de pierre, le Centre Nature de Botrange. Comme son nom l’indique, il a pour mission de sensibiliser les visiteurs à un «tourisme doux» et à promouvoir le respect de la nature, essentiellement par une démarche pédagogique. Un espace d’information-musée, des visites guidées, des formules scolaires, des locations d’espaces sont autant d’outils mis à la disposition de groupes ou de visiteurs individuels pour remplir ces missions.

Guide vidéo de Spa

Guide vidéo de Spa

C’est de l’eau que Spa tire sa renommée internationale

Les fagnes sont aussi sources d’histoires et de légendes. Des témoins insolites et lieux-dits balisent ainsi les nombreuses promenades pédestres ou pistes de ski de fond. Si ces dernières sont bien balisées et s’il est interdit de s’éloigner de ces pistes, c’est que le domaine domanial protège ainsi l’habitat d’un oiseau rare : le tetra-lyre. S’il est essentiellement répandu dans les alpes européennes, il est un des symbole de la réserve fagnarde qui n’en comptait plus qu’une vingtaine de mâles en 2011.

Avec ses particularités hydrologiques et géologiques, la région comptent également de nombreux barrages. Parmi ceux-ci, ceux de Butchenbach, La Gileppe, Robertville, Eupen… Quelques informations sur ces réservoirs, initialement créés pour alimenter en eau potable des villes comme Verviers ou Malmédy, mais aussi des centrales électriques.

Ce sont aujourd’hui des lieux de balades, de tourisme et, en tout cas, des endroits à ne pas manquer pour celles et ceux qui se trouvent dans la région.

On confond souvent le barrage d’Eupen et celui de la Gileppe, c’est peut être ce qui participe à une moindre «popularité» pour celui que l’on appelle aussi, dans la région, le «Barrage de la Vesdre», il vaut le détour rien que pour les vues qu’il propose de part et d’autre du barrage.

Le barrage de la Gileppe est probablement l’un des plus connus d’abord parce que les photographies de ce lac aux deux «tourelles» qui semblent posées sur l’eau à proximité de sa paroi ont illustré bon nombre de brochures et fait le tour du monde sur papier glacé. C’est celui que l’on retient aussi grâce à son lion de 13,5 mètres de haut et d’un poids de 130 tonnes et qui fixe ce qui était encore la frontière prusienne, à 5 kilomètres du barrage , en 1932. Ce qui fait d’ailleurs de la paroi du barrage de la Gileppe, la plus ancienne d’Europe. Il alimente une centrale électrique et le lac de Robertville, il est situé dans le parc naturel des Hautes Fagnes-Eifel et est devenu l’un des pôles touristiques de la région.

Le lac de Robertville a une capacité de 8.000.000 m3, il se trouve, lui aussi, dans le parc naturel dans la commune de Waimes.

Evidemment, ses barrages et leur lac constituent autant de pôles d’attraction pour le tourisme, balades, canotages, campings, location de gîtes et de chalets sont autant d’activités générées par la présence de ces sites particuliers.

Tags

| | | | | |