GRH

La Dolce Vita à Maestricht

« Vous vous débrouillez, vous êtes grands ! » – GRH – les phrases à éviter et par quoi les remplacer(9/20)

Un grand… classique. Ce ton d’un paternalisme suranné traduit quelque part un manque de confiance - sous entendu, « ce serait beaucoup mieux avec moi". Alors que, justement, c’est le message inverse qui devrait être communiqué pour booster l’équipe : « vous ferez très bien sans moi, j’en suis sûr ! » ...
Lire La Suite

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (7/20)

"Pierre, j'ai besoin de votre savoir-faire : pourriez-vous mettre vous gérer le pot de départ de Mauricette ?" Voilà une phrase - limite obséquieuse - qui peut facilement être interprétée comme un signe du manque de considération de Pierre. Autant la jouer franco et privilégier la proximité ou créer du lien avec une phrase du type : "Peux-tu/Pouvez-vous me rendre un petit service ?" ...
Lire La Suite

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer 6/20

Je n'y peux rien, c'est la crise. Là, c'est le signal de l'abandon le plus total : tous aux canots de sauvetage - normal, la formule est tellement "bateau". Toute action interne serait donc vaine puisque la crise - explication externe - est insaisissable et incontrôlable. A la place, on va plutôt chercher à redynamiser les troupes : "Des contraintes extérieures importantes s'imposent à nous, retroussons nous les manches !" ...
Lire La Suite

L’e-réputation influence fortement l’employabilité

L’e-réputation  influence fortement l’employabilité L’identité numérique peut vite porter préjudice à une personne, notamment lorsque l’on recherche un emploi. À l’heure d’enquêter sur ce qu’Internet connait d’eux, seuls 69% ont déclaré avoir fait des recherches sur leur propre nom pour vérifier quelles informations ressortaient (74% dans l’ensemble des 3 pays interrogés). Une étude vient encore conforter ce constat : http://www.blogdumoderateur.com/e-reputation-tiers-18-34-ans-france-ne-conscients-de-leurs-actions/ ...
Lire La Suite

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (5/20)

Vos états d'âme, moi, ça ne m'intéresse pas ! On préfère ne pas dire ce genre de phrase car on est à la limite du mépris, sans aucune empathie. Alors que l'on peut formuler ceci : « Je comprends que vous soyez déçus, voire en colère, mais nous devons aller de l'avant et j'ai besoin de vous » ou "je comprends les sentiments que vous pouvez éprouver, mais nous devons avancer ensemble" Là, on remotive les troupes et on partage leurs sentiments tout en se plaçant à leur côté face aux écueils ...
Lire La Suite
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment puis-je vous aider