Les consommateurs belges ont dépensé plus de € 5 milliards en ligne en 2014.

Toutefois, les dépenses moyennes mensuelle diminuent d’année en année.
Les ventes (B2C) e-retail en Belgique s’élèvent à € 5,62 milliards ($ 7,46 milliards) en 2014, selon un rapport de 2015 Janvier de l’Association belge pour le commerce et les services, Comeos. Un total de 3,5 milliards de transactions numériques a été constaté au cour de cette année, soit une augmentation de 16% par rapport à 2013.

Un rapport de juin 2014 également édité par Comeos a en outre révélé qu’ un tiers des acheteurs numériques en Belgique dépensait plus de 150 € par mois ($ 199,04) d’achats de biens et services en ligne l’an dernier. Les dépenses mensuelles moyennes sur les achats numériques étaient ainsi de quelques 161 € ($ 213,64), ce qui est légèrement inférieur au montant dépensé en moyenne chaque mois en 2013 (170 € [$ 225,58]).

Les hommes plus connectés que les femmes

Selon cette étude, les hommes en Belgique sont un peu plus concernés que les femmes par l’achat en ligne. En fait, 62% des hommes ont acheté des biens ou des services en ligne, contre 55% des femmes. Les membres de la population néerlandophone en Belgique sont également plus actifs que leurs homologues de langue française en matière d’achat numérique, avec respectivement des proportions de 62% et 54% de la population.

Au total, Comeos* a constaté que 61% de la population en Belgique, soit 75% des utilisateurs d’Internet, n’avait jamais fait un achat numérique. Les articles les plus populaires en ligne sont des articles d’habillement ou des chaussures (49%), suivis par les hôtels ou autres hébergements (40%) , puis viennent les livres (32%).

La billetterie en ligne, pour les voyages et les événements vient également en bonne position, tout comme les produits électroniques et les soins personnels.

 

*Comeos est le porte-parole du commerce et des services en Belgique. Ses membres sont actifs au sein de dix-huit secteurs et vendent leurs produits et services aux entreprises ou directement aux consommateurs.
Ensemble, ses secteurs représentent 11,2 pour cent du PIB et occupent quelque 400 000 personnes, ce qui fait du commerce le plus grand employeur du secteur privé.
Comeos fournit des services sur mesure à ses membres et souhaite, en tant que plateforme de réseautage, soutenir la dynamique du commerce.

Tags

| | |