E-Commerce : pas de logique de tout ou rien

E-Commerce : pas de logique de tout ou rien

On entend souvent les petits commerçants se plaindre de la concurrence effrénée d’internet. Certains pointent d’ailleurs l’avancée de la vente en ligne parmi les causes de la désertification commerciale des centres villes voire des petits villages. C’est oublier parfois l’essentiel : se poser d’abord la question de l’attractivité de son magasin physique devrait être une priorité. J’ai déjà rencontré des commerçants qui se plaignaient de la concurrence d’internet mais dont le magasin n’avait pas été rafraîchi depuis le début des années 80. Les gens ont besoin de changement et il est clair qu’un site internet de vente en ligne s’y adapte rapidement. Un magasin physique doit tenir compte de cette […]

Smartcity : quel business modèle ? Et pour le non marchand ?

Smartcity : quel business modèle ? Et pour le non marchand ?

Je participais récemment à un atelier-conférence intitulé : « Le numérique comme levier pour l’économie circulaire ».  Celui-ci se déroulait dans le cadre de Smart-City Wallonia . Rendre un meilleur service, ça n’a pas de prix ! Fil rouge des projets Smart-City : trouver le business-model du projet. Rendre un meilleur service, ça n’a pas de prix pourrait-on se dire de façon lapidaire. Certes, sauf que, derrière ce slogan quasi publicitaire, c’est une autre réalité qui pointe son nez : le manque de moyen financier des opérateurs principaux : les autorités locales. Malheureusement, Smart City n’est pas compatible avec Poor City. Il est donc nécessaire de définir le rendement – et non […]

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (8/20)

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (8/20)

    « On n’est pas là pour rigoler ! » (8/20) On ne peut pas toujours se plaire au travail, c’est bien connu. La formule « On n’est pas là pour rigoler ! » est pourtant un classique du genre. Fort heureusement, la plupart des managers et types de management savent aujourd’hui que bien être au travail et productivité vont souvent de pair. Si on veut souligner l’importance d’un projet ou d’une tâche, on préférera formuler les choses ainsi : « ce projet, c’est du sérieux, il faut que chacun donne le meilleur de lui-même pour y arriver ! »

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (7/20)

J’exige que tout soit bouclé d’ici à vendredi ! (même dans des conditions intenables)   Voici donc un objectif qui est dicté sans discernement, laissant penser que le manager est déconnecté de la réalité, créant un gouffre entre lui et son équipe. S’il est plus au fait, on entendra plutôt une formule du genre  … “ je souhaite que vous fassiez tout votre possible pour achever ce travail vendredi, date butoir. Une fois cet obstacle passé, nous prévoirons un débriefing afin que ce genre de situation ne se reproduise plus à l’avenir ».

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer 6/20

Je n’y peux rien, c’est la crise. Là, c’est le signal de l’abandon le plus total : tous aux canots de sauvetage – normal, la formule est tellement « bateau ». Toute action interne serait donc vaine puisque la crise – explication externe – est insaisissable et incontrôlable. A la place, on va plutôt chercher à redynamiser les troupes : « Des contraintes extérieures importantes s’imposent à nous, retroussons nous les manches ! »

Ancrer les start-up dans le terreau européen …

Ancrer les start-up dans le terreau européen …

C’est l’ambition d’un nouveau fonds qui vise précisément à les aider dans leur phase de développement. Ce nouveau fonds est placé sous le giron du groupe suédois de ‘private equity’ EQT, et a été créé par Kees Koolen (Booking.com), Hjalmar Winbladh (Rebtel, Sinch) et Lars Jörnow (gamespecialist King). http://datanews.levif.be/ict/un-nouveau-fonds-d-investissement-d-un-demi-milliard-d-euros-pour-aider-les-starters-europeen-a-evoluer/article-normal-506105.html   (source : Data News)

L’e-réputation influence fortement l’employabilité

L’e-réputation  influence fortement l’employabilité L’identité numérique peut vite porter préjudice à une personne, notamment lorsque l’on recherche un emploi. À l’heure d’enquêter sur ce qu’Internet connait d’eux, seuls 69% ont déclaré avoir fait des recherches sur leur propre nom pour vérifier quelles informations ressortaient (74% dans l’ensemble des 3 pays interrogés). Une étude vient encore conforter ce constat : Un tiers des 18-34 ans ne sont pas conscients des résultats d’une recherche portant sur leur nom

Etude : Comment les entreprises s’adaptent au mobile

Etude : Comment les entreprises s’adaptent au mobile

On le sait, le mobile pénètre rapidement les entreprises. Si la plupart d’entre-elles utilise les outils mobiles connectés pour le travail en interne, la relation client est – pour les entreprises actives dans le commerce de détail, le retail – encore plus impactante. Cette étude est assez éclairante sur le sujet. De plus elle ne se contente pas de poser un diagnostique : des conseils précieux peuvent également en être tirés.   Je vous invite à en prendre connaissance en cliquant ici.  

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (5/20)

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (5/20)

Vos états d’âme, moi, ça ne m’intéresse pas ! On préfère ne pas dire ce genre de phrase car on est à la limite du mépris, sans aucune empathie. Alors que l’on peut formuler ceci : « Je comprends que vous soyez déçus, voire en colère, mais nous devons aller de l’avant et j’ai besoin de vous » ou « je comprends les sentiments que vous pouvez éprouver, mais nous devons avancer ensemble » Là, on remotive les troupes et on partage leurs sentiments tout en se plaçant à leur côté face aux écueils.