Le Websummit 2014 à Dublin

Le Websummit 2014 à Dublin

Se rendre au websummit, c’est – pour qui n’y a pas fixé de rendez-vous préalable – se jeter dans le grand bain, un bain bouillonnant de langue anglaise, non pas mâtinée de guiness et de l’accent du coin, mais bien de ceux des 83 nationalités représentées par plus de 20.000 visiteurs. Autant de monde qui virevolte dans une ruche bouillonnante durant 3 jours…

Websummit en Irlande

Se démarquer dans la foule du websummit

Cette réunion annuelle s’impose peu à peu comme « la Mecque des geeks de profession« . Objet connectés, pitch de startup, big data, e-commerce, programmation, contenu vidéo, sites de voyages, mais aussi Rh, statistiques et tendances, … tout y passe.

Première sortie de vdotrip au Websummit de Dublin

Nous étions présents au Websummit 2014 à Dublin

Pour ce qui me concerne, je me suis rendu à Dublin pour prendre une première fois l’atmosphère de cet événement dont il faut pleinement se rendre compte de la mesure avant d’y participer.

Avec Vdotrip, présenté dans la catégorie alpha, j’ai évidemment procédé à une recherche orientée dont j’aurais l’occasion de vous parler par ailleurs, auprès des partenaires potentiels, à la recherche des solutions alternatives et aussi pour préciser les schémas de valorisation qui peuvent être mis en place.

Plus largement, et ne fût-ce que par curiosité, j’ai ramené dans mon escarcelle quelques découvertes d’outils, applications, contacts sympas et, qui pourraient vous être utiles si vous êtes actives dans le tourisme, la vidéo, le lancement d’une start-up …

Différents sujets que je partagerai avec vous dans les prochains jours.

Parmi ceux-ci, the pitch maker ( http://thepitchmaker.com ). The pitch maker n’est ni vraiment une application ni un site web d’e-commerce, mais plutôt un service. Un service qui rencontre un besoin né de cette tendance, somme toute, récente, qu’est le crowdfunding.

En effet, comment mieux convaincre les investisseurs que l’on sollicite que par le biais d’une vidéo ?

Attention, cependant : the pitchmaker est basé plutôt sur un process d’habillage du message de la personne qui veut « vendre son produit » que du produit lui-même…

Comme le montre la vidéo-démo.

en tout cas la limite reste chez celui qui filme.

Explications : vous déterminez votre message et vous prenez contact avec « the pitchmaker ». Après avoir analysé le fil de votre « pitch » sur lequel il y a une première « couche » de conseil, puis c’est alors que commence les choses sérieuses : the Pitchmaker va « coacher «  en ligne vos premières réalisations d’images : conseil sur le cadrage, le fond, la luminosité, le son, bref l‘enregistrement vidéo de votre message.
Une fois celui-ci enregistré, c’est au pitchmaker de jouer. Non sans que vous ayez, choisi un thème, une illustration musicale (un ambiançage) qui vont servir à l’équipe du Pitchmaker pour « habiller » votre enregistrement

Avec un enregistrement simple, sans fioriture ni matériel spécialisé, le résultat est franchement pas mal pour une vidéo de ce type.
On regrettera que la formule ne soit pas plutôt tournée vers le produit. C’est cependant bien compréhensible dans le cas d’une vidéo qui se destine à collecter des sommes via le crowdfunding dans la mesure où le produit n’existe pas ou pas encore. Enfin, il est plus difficile de filmer une application que de filmer une séquence face caméra… surtout quand la caméra (dans la plupart des cas) est une tablette ou un smartphone.

Bref une thepitchmaker formule une proposition qui devra certes être enrichie et améliorée mais qui répond à un vrai besoin de ceux qui veulent améliorer leur présence sur les plateformes de Crowdfunding – notamment – pour une somme modique (l’éntrée de gamme est à 349 euros).

Tags

| | | | | | |