Leurs sessions sont courtes et s’appuient sur un mélange d’applications

 

Selon les dernières données de Verto Analytics, le chemin qui mène d’un mobile à l’achat peut être qualifié de flou et de fugace.

Un sondage réalisé en décembre 2017 auprès des cyberacheteurs américains a révélé que la session d’achat mobile moyenne peut impliquer jusqu’à six applications différentes, parmi lesquelles entre une et deux applications sont dédiées aux achats en ligne, et que cette séquence est relativement courte : 80% d’entre elles ont duré moins de quatre minutes.

Quant à pointer les applications auxquelles l’acheteur mobile accorde le plus de temps ou d’importance  lors d’un process d’achat, il s’agit plutôt d’ un mélange de réseau social, de recherche, de textos et de shopping.

Facebook est visité dans près de 8% des sessions, tandis que Amazon (4,9%), la recherche Google (4,5%) et la messagerie SMS (4,5%) ont toutes des niveaux d’utilisation similaires. Peut-être peut-on y voir une influence des référents proches, qu’ils le soient socialement ou géographiquement.

Tags

| | | | | | |