Archives mensuelles : février 2018

20 phrases à éviter pour parler à son équipe 18/20

Henri, j’ai besoin de votre expertise : pourriez-vous gérer le pot de départ de Mauricette ? Si le pot de Mauricette nécessite l’expertise d’Henri, on se demande bien s’il pourra répondre à des tâches plus sérieusement ardues. Sous cette approche faussement positive, le ton mielleux masque mal du mépris et peut tout à fait être pris pour de l’ironie ou de la moquerie au regard du -vrai- travail de l’intéressé (Henri). On préférera jouer la proximité avec une formule du genre “pourriez vous nous rendre un petit service”. Ceci crée un peu plus de lien et de proximité dans une approche qui est plus positivement valorisante.

20 phrases à éviter pour parler à son équipe 17/20

20 phrases à éviter pour parler à son équipe 17/20

Ne pose pas de question, fais le ! Réduire ainsi un N-1 à un exécutant, n’est pas vraiment l’encourager à prendre des initiatives ou à s’impliquer ! On peut donner une explication plus tard ou mentionner un manque de formation ou d’expérience pour post-poser la réponse ainsi sollicitée, mais surement pas retoquer ainsi une question qui manifeste aussi -surtout- un intérêt pour la tâche !

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 16/20

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 16/20

« Mais qui a pondu cette note ? c’est n’importe quoi ? »   Le grand classique de ce qu’il ne faut pas faire : prendre les autres à témoins. Si vous reteniez ce dicton anglais ”Praise in public, blame in private”, vous éviteriez bien des écueils. Et préférez alors une formulation du type  : La personne ayant rédigé la note unetelle peut-elle passer me voir s’il vous plaît ?  … Merci

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 15/20

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 15/20

Vous n’allez pas m’apprendre mon Job ! Si c’est une question, elle mérite peut-être d’être posée tant elle pourrait maquiller un doute, une illégitimité ressentie… de là à se masquer derrière de l’autoritarisme. Préférons : “Soyez tranquille, je sais ce que je fais et pourquoi je le fais.” Manière d’affirmer ou de s’affirmer sans agresser.

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 14/20

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 14/20

Faites au mieux les gars (alors que c’est perdu d’avance) Sous une fausse proximité, on enfonce une équipe dans un jeu à somme nulle : ne rien faire, ce n’est pas bon, tenter quelque chose est inutile . Préférez : Essayons ! Donnons nous au moins une chance, voire créons la nous ! … Beaucoup plus constructif, cette formulation évite le syndrome de la porte fermée et surtout, ne crée pas un fossé entre le management et l’équipe

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 12/20

Je m’en lave les mains Un manager est toujours concerné par ce qui se passe dans son équipe, quelque soit son degré d’implication. Il vaut mieux utiliser une formule du type “vous avez rencontré un problème, mais peut être que je n’avais défini l’objectif de façon  assez claire”.

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 11/20

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 11/20

Vous le faites exprès ou vous êtes nuls ?!?   … c’est une formulation à sens unique, sans possibilité de “sortie honorable” pour l’interlocuteur. Sans aucune place pour l’échange, cette phrase méprisante signifie “vous êtes les deux” dans une impulsion destructrice et négative. C’est clairement une phrase de rupture. « Vous avez déjà fait mieux ou cette fois, votre travail n’est pas à la hauteur de vos performances habituelles ». Voici une formulation qui , malgré votre déception, est presque réconfortante.

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 10/20

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 10/20

Le boss pense que … mais moi je pense que   Ok, on peut ne pas toujours être de l’avis de son N+1, mais votre équipe va vous prendre pour un fourbe et va percevoir des dissensions toujours propices à la désorganisation et à la démotivation. Tant qu’à se désolidariser, autant le faire de façon positive…on formulera alors les choses de cette manière : voici la décision de la direction, comptez sur moi pour obtenir des précisions ou pour tenter d’aménager la mise en oeuvre de cette décision… et vous vous placez du côté de votre équipe.

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 1/20

20 phrases à éviter pour parler à son équipe et par quoi les remplacer 1/20

« On ne s’en sortira jamais » 1/20   Le « on« , flou, déresponsabilise. Le « jamais » aggrave la notion d’un échec devenu alors inéluctable. Ici, il n’y a ni vision, ni espérance. Ce qu’il vaut mieux dire : c’est mission impossible… mais pas pour nous … tout en admettant la difficulté, voire l’ampleur de la tâche, on envisage le succès, c’est plus motivant. C’est à ce moment là qu’il faudrait sortir cette désormais fameuse citation de Mark Twain :”Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait” .

Comment puis-je vous aider