Archives mensuelles : février 2016

Etude : Comment les entreprises s’adaptent au mobile

Etude : Comment les entreprises s’adaptent au mobile

On le sait, le mobile pénètre rapidement les entreprises. Si la plupart d’entre-elles utilise les outils mobiles connectés pour le travail en interne, la relation client est – pour les entreprises actives dans le commerce de détail, le retail – encore plus impactante. Cette étude est assez éclairante sur le sujet. De plus elle ne se contente pas de poser un diagnostique : des conseils précieux peuvent également en être tirés.   Je vous invite à en prendre connaissance en cliquant ici.  

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (5/20)

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (5/20)

Vos états d’âme, moi, ça ne m’intéresse pas ! On préfère ne pas dire ce genre de phrase car on est à la limite du mépris, sans aucune empathie. Alors que l’on peut formuler ceci : « Je comprends que vous soyez déçus, voire en colère, mais nous devons aller de l’avant et j’ai besoin de vous » ou « je comprends les sentiments que vous pouvez éprouver, mais nous devons avancer ensemble » Là, on remotive les troupes et on partage leurs sentiments tout en se plaçant à leur côté face aux écueils.

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (4/20)

20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (4/20)

« Ne vous inquiétez pas, je ne vais rien changer » On préfère ne pas dire ce genre de phrase car il est difficile d’être motivé par un immobilisme qui peut être interprété comme de la frilosité, un manque d’assurance, voire de compétence. Et puis, en voulant rassurer, on peut laisser supposer qu’on vient juste pour un mission intérimaire, une transition. Il vaut mieux dire : « Nous procéderons aux évolutions nécessaires en les accompagnant» De quoi introduire des changements qui découlent alors d’un diagnostic préalable. Une formulation plus rassurante.

Les 20 phrases qui sapent le moral et par quoi les remplacer (3/20)

Il va falloir se serrer un peu la ceinture On préfère ne pas dire ce genre de phrase car : Le « un peu » dans cette formulation laisse entrevoir le pire et le « beaucoup »… Or, on peut sortir du positif d’une situation qui impose des économies voire des restrictions. Il vaut mieux dire : « Compte tenu des ressources et moyens disponibles, il faudra faire mieux avec moins, donc, faire preuve de plus de créativité » On peut d’ailleurs ajouter un appel aux bonnes volontés et suggestions dans la foulée.

Comment puis-je vous aider