« Mais qui a pondu cette note ? c’est n’importe quoi ? »

 

Le grand classique de ce qu’il ne faut pas faire : prendre les autres à témoins. Si vous reteniez ce dicton anglais ”Praise in public, blame in private”, vous éviteriez bien des écueils.

Et préférez alors une formulation du type  : La personne ayant rédigé la note unetelle peut-elle passer me voir s’il vous plaît ?  … Merci

Tags

| | | | | | | | |